Chers Amis et Partenaires du FFFH

Le chiffre 15 nous a porté chance, sinon comment expliquer l’engouement et la joie perçus sur les visages des festivaliers tout au long de ces 5 jours intenses ? Certes, la programmation y est sans doute pour quelque chose, le Festival ayant débuté en finesse avec Roxane et s’est terminé, en douceur, avec la projection de Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part qui a connu sa sortie en salles le 22 janvier. Les présences entre autres de Cécile de France, Géraldine Nakache, Alice Pol ou Mélanie Auffret ont contribué à plonger le FFFH dans une sensibilité résolument féminine. 

Malgré des chaleurs estivales et les piscines encore ouvertes, nous avons vécu la plus belle édition de notre histoire. Durant ces cinq jours, nous avons proposé une soixantaine de films et accueilli des artistes de renom. 22 Podiums de discussion ont eu lieu à Bienne et à Berne, un autre record. Un merci tout particulier à Edna Epelbaum pour sa programmation, aux distributeurs et producteurs qui nous ont permis de présenter de très beaux films.

Malgré la situation complexe du moment, l’Action Les Amis du FFFH se poursuit d’autant plus. Nous restons sereins et envisageons l’avenir avec positivisme et créativité. Merci pour votre soutien, votre envie, vos encouragements, merci d’être à nos côtés, pour certains depuis les prémices. Nous nous réjouissons de partager notre envie et notre passion pour le 7e art avec vous.

Pour le FFFH
Christian Kellenberger

Soutien à la carte

Les Complices

Le Club Privilège

Les Donateurs

L’Hospitalité

Le jeune public

Le film labellisé